Bubble Morph TECHNIQUES DE
LA CYANOGRAPHIE
INFINI DES TRANSFORMATIONS
PHOTO-CHIMIQUES
RECETTE DE L’ENCRE CYANOTYPE

La formule chimique date de 1842 (merci John Herschel) il en existe plusieurs variations (merci Mike Ware).
Voilà la recette que j’utilise pour mes créations, détaillée pas à pas pour faire 200ml d’émulsion cyanotype. Azul Loeve

1/ INGRÉDIENTS

A – citrate d’ammonium ferrique, une poudre vert-jaune
B – ferricyanure de potassium, une poudre rouge-orangée
+ de l’eau distillée

–> Les deux poudres sont à manier avec les précautions d’usage comme en laboratoire de chimie, en particulier, isoler l’espace de travail, proscrire toute nourriture ou boisson, ne pas ingérer les produits ou les inhaler. En fin de travail, laver soigneusement les surfaces qui ont été en contact (dont son corps!). Ces deux composants et l’émulsion cyanotype qui sera fabriquée peuvent être mis dans le circuit des eaux usées.

Le citrate d’ammonium ferrique est un additif alimentaire plus connu sous le nom d’E381 et le ferricyanure de potassium est une version inoffensive du cyanure, autrefois employée pour peindre les tomettes en rouge. C’est interdit maintenant de l’utiliser dans le bâtiment car cette peinture réagit à la javel, et là oui, ça fait un effet nocif. Par contre « le ferri » est encore utilisé en photo et en imprimerie offset.

–> Par sécurité : ne pas approcher de javel, de soude ou tout autre dérivé de l’ammoniac, même pour laver les surfaces et ustensiles avant ou après.

–> J’achète ces ingrédients chez Disactis, sur internet.

–> Il est possible d’utiliser de l’eau du robinet mais le résultat sera moins bien maîtrisé : l’eau distillée permet de s’assurer qu’il n’y ait point de variation chimique due à la présence de minéraux.

2/ USTENSILES

Précaution essentielle : EVITER LE METAL
non pas pour la sécurité mais car ça peut gâter le processus chimique.
Utiliser uniquement des éléments sans aucune pièce ou revêtement métallique.

– une balance de précision en gramme (elle ne sera pas en contact direct avec les ingrédients donc pas de précaution à prendre)

– 2 récipients d’au moins 100ml

– 1 flasque ou petite bouteille d’au moins 200ml, de préférence opaque ou en verre brun

– un bécher ou autre façon de mesurer le liquide

– 2 cuillères (en plastique, en bois, en verre)

– 3 touilleurs ou tout autre bâtonnet

– des chiffons, gants et de quoi préserver votre espace de travail

–> utiliser un récipient, une cuillère et un touilleur spécifique à chaque mélange.

3 / FABRIQUER LA SOLUTION A

Mesurer 20 grammes de citrate d’ammonium ferrique
Mesurer 100ml d’eau
Mélanger

4 / FABRIQUER LA SOLUTION B

Mesurer 8 grammes de ferricyanure de potassium
Mesurer 100ml d’eau
Mélanger

5/ FABRIQUER L’ÉMULSION CYANOTYPE

Les 2 solutions sont combinées à parts égales pour créer une émulsion photosensible, c’est à dire qui réagit à la lumière.
donc à partir de maintenant le procédé se fait dans un endroit à l’abri de la lumière du jour, des ultraviolets et de la plupart des lampes néon.

Mesurer 100ml de la solution A
Mesurer 100ml de la solution B
Mélanger

L’émulsion cyanotype est jaune-verdâtre et devient bleue après avoir été exposée aux rayons ultraviolets.
En photo, ça donne ça, AVANT / APRÈS l’insolation, avec des paillettes pendant l’insolation, pour créer des étoiles !

C’EST FINI

L’encre est prête à être utilisée, sa couleur est latente, c’est à dire qu’elle n’est pas stabilisée : l’émulsion cyanotype est jaune-verdâtre et devient bleue après avoir été exposée aux rayons ultraviolets.

En photo, ça donne ça, AVANT / APRÈS l’insolation, avec des paillettes pendant l’insolation, pour créer des étoiles !

Prochain article DIY au dernier trimestre 2020, et Internet est une ressource abondante pour savoir que faire avec de l’encre cyanotype 🙂

avant insolation
après insolation